Navigation / Recherche

Prix Virilo 2012. La moustache de la maturité

Les jurés du Prix Virilo ont cette année encore corrigé le Femina en annonçant ce jour les lauréats des Prix Virilo et Trop Virilo 2012.

Le prix Virilo revient cette année au Maréchal absolu, de Pierre Jourde (Gallimard). Il impose son diktat au second tour face aux excellents Fukushima, de Michaël Ferrier (Gallimard), et L’Auteur et Moi, d’Eric Chevillard (Minuit).

Le prix Trop Virilo (parfois comparé à une sorte de bukkake littéraire) couronne la poussée de testostérone la plus vivace, la giclure littéraire excessive. Peut-on être un héros Trop Virilo et cocu ? Et bien oui, puisque c’est Eric Neuhoff qui impose son Mufle (Albin Michel).
Il n’était pourtant pas aisé de vaincre la Jouissance européenne de Florian Zeller en finale, mais ce livre surpasse nos attentes par ses citations incroyables comme « Les femmes qui vous trompent ne sentent plus pareil. Elles traînent après elles des relents d’arrière-cour », ou encore « A Berlin, il s’ennuya. Il y avait plein d’Allemands et le zoo était en travaux. »

 

Les 7 finalistes pour le Prix Virilo 2012:

 

Pour mémoire, les finalistes du prix Virilo 2011 (Une rentrée poilue !).