Catégories
Manuel du savoir vivre

Mesdemoiselles, Mesdames augmentez enfin votre salaire.

Les hommes le savent depuis longtemps, la moustache permet de gagner plus d’argent et de grimper les échelons hiérarchiques plus rapidement.

Les femmes malheureusement semblent l’avoir oublié et il ne faut pas s’étonner si la dernière étude de l’Insee sur le sujet fait apparaître une différence 25% en moyenne entre leurs rémunérations et celles des hommes. En 2009, les Françaises ont gagné 16 430 euros contre 21 880 en moyenne pour les hommes.

Il ne faudra plus dire que vous ne saviez pas.

Femmes-hommes-moustache

Catégories
L'almanach moustachu

BBmix, festival exigeant et engagé

Oui, Boulogne Billancourt est d’un ennui sans nom. Mais si, une fois dans l’année, le moustachu(e) aventurier et défricheur  peut trouver une raison d’y mettre les pieds, c’est bien ce we.
BBMIX est de retour ! Ce festival différent à la programmation exigeante ne déroge pas cette année encore à sa réputation. Groupes légendaires et groupes émergents; Pop décalée, Kraut-Rock gallois, garage déjanté, Psychédélisme californien, grandes chansons bizarres et musiques improvisées sont au rendez-vous.

Après Swans, Silver Apples ou Young Marble Giant, les années précédentes, le festival accueille cette année Beak>, emmené par Geoff Barrow (Portishead), Ty Segall, le phénomène garage made in San Francisco, ou encore le retour des Américains cultes de Spain…

C’est à Boulbi, Carré Bellefeuille (60 rue de la Belle-Feuille, M° Marcel Sembat), vendredi à dimanche et seulement 10,5€ par soir.

 

Vendredi 23 novembre 2012 – 19h30 – 10,50€ / billeterie en ligne
SPAIN (site, youtube)
Pedro Solers et Gaspar Claus (voir vidéo)
Stefan Lakatos et Dominique Ponty jouent Moondog

 

Samedi 24 novembre 2012 – 18h30 – 10,50€ / billeterie en ligne
Ty Seegal
Chain and The Gang
The Rebel
Misfit’s Galleon

 

Dimanche 25 novembre 2012 – 19h30 – 10,50€ / billeterie en ligne
Conférence avec Irmin Schmidt (CAN) – 17H
Beak>
Lumerians

 

Le Paris Moustache Club ne s’est pas fait offrir de billets exonérés.

Catégories
L'almanach moustachu

Gonzaï magazine : des faits, des freaks et du fun.

C’est un projet qui nous tient à coeur et que tout moustachu digne de ce nom se devrait de soutenir.

Gonzaï lance le 15 janvier 2013 son bimestriel, disponible en dehors des circuits classiques, à mi-chemin entre le généraliste pop culture et la presse d’investigation à l’américaine.

Gonzaï en format papier, après tout fallait bien que ça arrive un jour ou l’autre.

Réunis autour de Bester (aka Thomas Ducres), fondateur et rédacteur en chef de Gonzai.com mais aussi responsable des soirées Gonzaï, Thomas Florin, Benoît Sabatier et Bob le Flambeur aka Charles Aurambault nous promettent des faits, des freaks et du fun pour le prix d’un paquet de cigarettes.

Dans cette époque aseptisée où l’hyper-normal est devenu la « norme » (sic) et le publi-rédactionnel un mode de vie pour la p(a)resse écrite, Gonzaï fait le pari d’un magazine 100 % anti-promo mettant en avant les vrais héros qui n’ont rien à vendre. Livré tous les deux mois directement dans votre boite aux lettres, Gonzaï proposera de longs reportages, des détournements potaches de l’actualité, mais aussi de longs portraits des outsiders de la contre-culture d’hier et d’aujourd’hui, sans oublier nos déjà mythiques fiches névroses…

Gonzaï à besoin d’un minimum de 1500 pré-commandes avant le 20 décembre 2012 pour lancer la production du premier numéro, livré près de chez vous (ou chez vous) le 15 janvier 2013.
C’est le moment de sortir votre carte et de vous engagez : http://fr.ulule.com/gonzai-magazine
Pour 18 € (ou +) forfait « I need more » donnant droit aux trois premiers numéros soit 6 mois d’abonnements et 1 lettre de remerciement personnalisée et tapée à la machine à écrire par le rédacteur en chef. go moustaches, go!

 

Catégories
Le guide moustachu

Nos bonnes adresses de barbiers à Paris

Ce n’est pas encore New York ou il suffit de lever le nez pour repérer les enseignes rayées bleu blanc rouge des barbershops mais on assiste enfin au grand retour d’une profession mythique, le métier de barbier.
Attention cependant, n’est pas barbier qui veux et l’art du coupe-chou nécessite des années d’expérience. Voici nos adresses.

Chez Alain
Alain Blackman c’est Le « Maître Barbier » et celui qui forme la plupart des élèves « barbier » de la capitale.
On y va pour la tradition d’un savoir faire, le plaisir d’un rasage à l’ancienne, la mise en forme de vos moustaches ou même la taille de votre barbe cadre unique d’un Salon Musée. On y trouve également un large choix de blaireaux (Plisson – Gerson), une sélection de savons, crèmes et soins de rasage (Taylor – Harris – Proraso – Plisson), mais aussi des rasoirs « coupe-choux » Thiers & Issard

Chez Alain (32 € le rasage à l’ancienne)
8 Rue Saint-Claude, 75003 Paris.
Rendez-vous indispensable: 01 42 77 55 80

Les Mauvais Garçons
Ici, barbier ce n’est pas qu’un métier, c’est aussi une attitude. Rasage traditionnel, rasage du crâne, taille de barbe, la mise en forme des moustaches…mais aussi leçons de rasage.
On y va pour une ambiance simple et décontractée dans un décor typiquement parisien ou chaque objet a été chiné afin de donner une véritable âme au salon.

Les Mauvais Garçons (30 € le rasage à l’ancienne)
60 rue Oberkampf 75011 Paris.
Rendez-vous: 01 48 05 73 58

 

La Barbière de Paris
On y va pour le barbier qui s’appelle… Sarah. Seule femme barbier de la place de Paris, Sarah a été formée par Jean-Louis Bourrasseau et un barbier turc de la capitale. Sarah travaille au coupe-chou à lames interchangeable.

La Barbière de Paris (32 € le rasage traditionnel)
14 Rue Condorcet, 75009 Paris.
Rendez-vous: 01 45 26 92 45

 

Alex Haircut’s Barber Shop
C’est l’une des adresses que l’on se passe sous le manteau entre teddy boys. Alex à ouvert son Barber Shop fin 2011 et depuis son salon ne désemplit pas. Pas toujours évident de trouver un rendez vous alors qu’Alex officie également sur des salons ou conventions rockabilly.
On y va pour pour un rasage à l’ancienne, l’assurance d’une bonne coupe de cheveux mais aussi pour le son des années 50. That’s All Right Mama !

Alex Haircut’s
21 rue Rodier, 75009, Paris.
Rendez-vous: 06 31 86 84 69

 

L’Atelier Gentleman
Au cœur de Montmartre, un lieu exclusivement masculin tenu par Sébastien Paucod qui mêle tradition et savoir-faire. Serviette chaude dans la nuque et une hygiène extrêmement stricte: rien n’est laissé au hasard.
On y va le plaisir de se faire raser mais aussi pour retrouver l’atmosphère de vieux films et de photo de famille.

Atelier gentlemen (31 € le rasage traditionnel)
17, rue Caulaincourt, 75018 Paris.
Rendez-vous: 01 42 52 54 79‎

 

Planète rasoir
Frédéric nous accueille dans un espace tapissé de cuir et de bois, jonché d’objet de sport anciens qu’il a chiné.
Sélection de savons à barbe, bol à raser, rasoirs, tondeuses, couteaux et tout autre matériel indispensable à l’affirmation de votre parfaite masculinité. Le plus de la maison? Près de 25 modèles de sabres de chez Thiers Issard ou Dovo.

Planète rasoir
58 rue de Clichy, 75009 Paris.
Rendez-vous: 01 42 85 16 08

 

Mais aussi:

Le barbier des faubourgs
10 rue letort, 75018 PARIS
Rendez-vous: 01 42 59 09 54

The Barber Shop
185 Boulevard Voltaire, 75011 Paris‎.
Rendez-vous: 01 43 71 48 96

Le Barbier
Un vrai barbier de quartier.
60 boulevard Edgar Quinet, 75014 Paris.
Rendez-vous: 01 43 20 63 59

Les Thermes de Lutèce by Zvonko
70, quai de l’Hôtel-de-Ville, 75004. 29€ le rasage traditionnel.
Rendez-vous: 01 42 77 76 20

Le véritable barbier Kiehl’s
13, rue des Martyrs, 75009. 30€ le rasage barbe entière.
Rendez-vous: 01 48 78 45 87.

Catégories
L'almanach moustachu

Prix Virilo 2012. La moustache de la maturité

Les jurés du Prix Virilo ont cette année encore corrigé le Femina en annonçant ce jour les lauréats des Prix Virilo et Trop Virilo 2012.

Le prix Virilo revient cette année au Maréchal absolu, de Pierre Jourde (Gallimard). Il impose son diktat au second tour face aux excellents Fukushima, de Michaël Ferrier (Gallimard), et L’Auteur et Moi, d’Eric Chevillard (Minuit).

Le prix Trop Virilo (parfois comparé à une sorte de bukkake littéraire) couronne la poussée de testostérone la plus vivace, la giclure littéraire excessive. Peut-on être un héros Trop Virilo et cocu ? Et bien oui, puisque c’est Eric Neuhoff qui impose son Mufle (Albin Michel).
Il n’était pourtant pas aisé de vaincre la Jouissance européenne de Florian Zeller en finale, mais ce livre surpasse nos attentes par ses citations incroyables comme « Les femmes qui vous trompent ne sentent plus pareil. Elles traînent après elles des relents d’arrière-cour », ou encore « A Berlin, il s’ennuya. Il y avait plein d’Allemands et le zoo était en travaux. »

 

Les 7 finalistes pour le Prix Virilo 2012:

 

Pour mémoire, les finalistes du prix Virilo 2011 (Une rentrée poilue !).