Navigation / Recherche

Le prix Virilo, moustachu mais néanmoins littéraire, sera remis le 09/11/09

Par ses récompenses lumineuses à travers le siècle, le prix Femina a prouvé au monde qu’il fallait mettre un genre au talent, donner un sexe au génie….  Lancé en 2008, le prix Virilo entend rétablir l’équilibre naturel en apportant l’alter ego au Femina.

Cette année, les membres moustachus du jury remettront, une heure avant le Femina (soit le 9 novembre aux environs de midi) au Café de l’Ambassade, en face de l’hôtel Crillon le prix Virilo qui récompense le meilleur roman francophone de l’année écoulée (communiqué de presse Virilo)

.

.

Nous en avons profité pour poser 3 questions à Philippe Butigieg, Président (moustachu) du jury.

Pourquoi avoir choisi une moustache comme symbole de la virilité ?

La moustache, c’est la vie. Duvet sombre et honteux sur lequel perle la sueur à l’adolescence, elle se nourrit autant de virilité que de l’expérience de celui qui la porte. Noble chose, douceur et force… Que serait Clémenceau sans sa trogne de morse, hein ? Un visage glabre et froid, voilà tout, on l’aurait appelé l’Ogre de Verdun plutôt que le Tigre.
La moustache c’est plus que du poil : C’est du poil affirmé dans une société qui l’épile.
C’est un poil fier, qui s’affiche.
Il n’a pas besoin de concept fumant comme l’übersexualité pour pousser.
Car il constitue la seule coquetterie de l’homme outre le porte-chaussette.
Il est indubitablement là.

Que penses-tu des femmes à moustache ?

Alors là je suis content que tu me poses cette question. Dans notre jury, nous acceptons les femmes, et là je cite les règles du Virilo « pour peu qu’elles portent une moustache et votent en homme ». Je suis donc totalement pour.
À cela, un rêve, une passion : l’égalité, et un mécanisme simple : l’effet boule de neige. Nous comptons sur l’effet boule de neige, oui. Nous acceptons donc les postiches. Mais nous pensons participer au même esthétisme que le vôtre, et j’ose le dire, au même glorieux futur. Un futur poilu.

Un roman à conseiller ?

Écrit il y a quelques temps déjà, le douloureux « La Moustache », d’Emmanuel Carrère (car il la coupe).
Écrit l’année dernière, tous les finalistes du prix virilo 2008
Et en livres 2009…
Je réserve mon jugement pour le 9 novembre, date de la remise du prix.
En attendant, vous pouvez trouver toutes nos critiques et les finalistes sur notre blog,  :
http://virilo.over-blog.com/

Commentaires

  1. otto dit :

    Le Prix Virilo 2009 est attribué à « Des Hommes » de Laurent Mauvignier.

    Le Prix Trop Virilo est attribué à « La Princesse et le Président » de Valéry Giscard d’Estaing.

    Se délecter de la critique de l’auguste président du jury ici-même.
    *
    Le pourquoi du comment ?

    A la différence du prix de Flore ou de la Closerie des Lilas, nous n’avons pas d’amuse-bouche à proposer autres que cette kyrielle d’accessits réservés à des livres marquants, d’une manière ou d’une autre :

    – Le prix du titre qui s’applique à n’importe quel roman de la rentrée littéraire (et de celle à venir)
    est attribué à DES HOMMES de Laurent Mauvignier.

    – Le prix du livre qui fait peur (même en banlieue)
    est attribué à CADENCE de Stéphane Velut.

    – Le prix de l’entregent et de l’entrejambe
    est attribué au Poète Simon Liberati pour L’HYPER JUSTINE.

    – Le prix « Graham Bell » du nom de personnage le plus téléphoné
    est attribué à Dr. Traumfreund, le psychiatre du roman de Vincent Message LES VEILLEURS. (Traumfreund étudiant la signification des rêves de l’assassin, bref un vrai « ami des rêves »)

    – Le prix du livre avec le plus de mendiants aveugles dedans ainsi que
    – Le prix « jambon d’épaule » de la tranche la plus épaisse
    sans oublier
    – Le prix du livre à message
    …sont attribués aux VEILLEURS de Vincent Message.

    – Le prix de la couverture aryenne, mais sympa
    est attribué à LOIN DES BRAS de Metin Arditi.

    – Le prix de la quatrième de couverture qui a été écrite par une personne qui n’a vraisemblablement pas lu le livre
    est attribué à TROIS FEMMES PUISSANTES de Marie N’Diaye.

    – Le prix « Pilon » de la forêt qui pleure
    est attribué à J’AIMAIS DEJA LES ETRANGERES, d’Alexandre Kauffmann.

    – Le prix du livre casserole qui stopperait net une carrière de ministre de la Culture
    est attribué à Alain Nadaud pour LE PASSAGE DU COL.
    …qui remporte très logiquement ce prix, puisqu’il gagne également
    – Le prix de la quête spirituelle qui passe par le viol d’une communiste mais ça n’a l’air de gêner personne.

    Enfin,
    – Le prix de l’avocat qui envoie la mayonnaise
    est attribué à PARQUET FLOTTANT de Samuel Corto.

    – Le prix du livre où la libraire vous demande « lequel pardon ? »
    est attribué à YANVALOU POUR CHARLIE de Lyonel Trouillot.

  2. otto dit :

    Philippe Butigieg nous informe:

    Ton père est le plus grand des voleurs car il a pris toutes les moustaches du ciel pour les mettre sous ton nez ».

    Oh je sais, cette approche ne rencontrait pas le succès quelle méritait me direz-vous, ou encore que le temps de la drague innocente est passée, l’hiver, l’hiver est là.

    Il nous faut donc renvoyer les moustaches tout là haut aux firmaments de la littérature française. Faisons le avec, évidemment, panache.
    Lundi 09/11, Grand Lancer de moustache au bar de l’Ambassade (à côté du Crillon) Pour la remise des Prix VIRILO et TROP VIRILO 2009.

    La compétition s’annonce rude, âpre, virile. Des tractations indignes se mettent en place. Les jurés s’arrachent leur poil devenu rare comme d’autres se tirent les couettes. Actes sud nous spam pour avoir le prix, Gallimard menace, Minuit incrimine et Stock stocke (désolé). Même Beigbeder nous propose du name dropping dans son prochain conte pour enfant.
    Du suspense ! De la passion ! Des ballons de rouge ! De la testostérone !

    Pour vous réjouir, venez nombreux. Ce sera bath, avec des cafés comptoir pas cher et surtout beaucoup d’amour.

    Virilement,

    Philippe

  3. otto dit :

    Sélection pour le prix Virilo

    – Loin des bras, Metin ARDITI (Actes Sud)
    – Nous autres, Stéphane AUDEGUY (Gallimard)
    – Assortiment pour une vie meilleure, Thomas GUNZIG (Au Diable Vauvert)
    – Jan Karski, Yannick HAENEL (Gallimard) (voir notre entretien avec Yannick Haenel)
    – Dans les ombres sylvestres, Jérôme LAFARGUE (Quidam)
    – Des Hommes, Laurent MAUVIGNIER (Minuit)
    – Trois Femmes Puissantes, Marie NDIAYE (Gallimard)
    – La Vérité sur Marie, Jean-Philippe TOUSSAINT (Minuit)
    – Yanvalou pour Charlie, Lyonel TROUILLOT (Actes Sud)
    – Les insomniaques, Camille de VILLENEUVE (Philippe Rey)

    Sélection pour le prix Trop Virilio :

    – Parquet flottant, Samuel CORTO (Denoël)
    – L’Hyper-Justine, Simon LIBERATI (Flammarion)
    – La princesse et le président, Valery GISCARD d’ESTAING (Ed. de Fallois/ X.O)
    – La Confession négative, Richard MILLET (Gallimard)
    – Cadence, Stéphane VELUT (Christian Bourgois)
    – Kata Sutra, la vérité crue sur la sexualité des filles, Nadia DAAM, Emma DEFAUD, Titiou LECOQ, Johana SABROUX, Elisabeth PHILIPPE (Jacob Duvernet)

  4. otto dit :

    oui, oui, oui, cuir, cuir Virginie.
    Pour les autres, le prix Virilo est également sur Facebook:

    Je soutiens le Prix VIRILO
    http://www.facebook.com/group.php?gid=20359353792

  5. CUIR CUIR CUIR MOUSTACHE (8)