Navigation / Recherche

Gonzaï magazine : des faits, des freaks et du fun.

C’est un projet qui nous tient à coeur et que tout moustachu digne de ce nom se devrait de soutenir.

Gonzaï lance le 15 janvier 2013 son bimestriel, disponible en dehors des circuits classiques, à mi-chemin entre le généraliste pop culture et la presse d’investigation à l’américaine.

Réunis autour de Bester (aka Thomas Ducres), fondateur et rédacteur en chef de Gonzai.com mais aussi responsable des soirées Gonzaï, Thomas Florin, Benoît Sabatier et Bob le Flambeur aka Charles Aurambault nous promettent des faits, des freaks et du fun pour le prix d’un paquet de cigarettes.

Dans cette époque aseptisée où l’hyper-normal est devenu la « norme » (sic) et le publi-rédactionnel un mode de vie pour la p(a)resse écrite, Gonzaï fait le pari d’un magazine 100 % anti-promo mettant en avant les vrais héros qui n’ont rien à vendre. Livré tous les deux mois directement dans votre boite aux lettres, Gonzaï proposera de longs reportages, des détournements potaches de l’actualité, mais aussi de longs portraits des outsiders de la contre-culture d’hier et d’aujourd’hui, sans oublier nos déjà mythiques fiches névroses…

Gonzaï à besoin d’un minimum de 1500 pré-commandes avant le 20 décembre 2012 pour lancer la production du premier numéro, livré près de chez vous (ou chez vous) le 15 janvier 2013.
C’est le moment de sortir votre carte et de vous engagez : http://fr.ulule.com/gonzai-magazine
Pour 18 € (ou +) forfait « I need more » donnant droit aux trois premiers numéros soit 6 mois d’abonnements et 1 lettre de remerciement personnalisée et tapée à la machine à écrire par le rédacteur en chef. go moustaches, go!